07-08 Oct. 2014
L'Embarcadère, Quai Rambaud, Lyon, France
Image manquante

Gestion patrimoniale des réseaux d’eau et d’assainissement et réforme du guichet unique

This entry in not available in your language

Présentation

Un sous-investissement ne se traduit pas par des conséquences concrètes immédiates, mais s’il dure, conduit à des difficultés majeures. La tentation est grande de privilégier le fonctionnement courant et la maîtrise du prix de l’eau et de s’en remettre pour ces enjeux de moyen terme à la solidarité nationale, relayée depuis 1964 par la solidarité de bassin. Le XXème siècle, en France, a été marqué par le développement de ces services, deux guerres destructrices ont rendu nécessaires des réinvestissements sur des bases économiques d’une autre nature et les normes nouvelles ont permis dans les 30 dernières années de justifier des soutiens à ces réinvestissements. Au début du XXIème siècle, le contexte est très différent : il faut renouveler un important patrimoine malgré la baisse des finances publiques et la réduction des consommations. Chacun aura à faire les efforts qui lui incombent, sans attendre ni d’hypothétiques secours, ni les prochaines générations. L’ASTEE a lancé, pour répondre à ce nouveau défi, un ensemble très complet de travaux : ces journées en sont un jalon essentiel.

 

Pour des préoccupations très proches, les chartes de qualité, pour l’eau potable et plus récemment pour l’assainissement, insistent sur l’importance d’un travail collectif de l’ensemble des acteurs, des gestionnaires de voirie aux entreprises et bureaux de contrôle, pour assurer la durabilité technique des investissements. Dans ce même esprit, l’ASTEE soutient particulièrement le processus du guichet unique qui permet à tous les acteurs de partager les données nécessaires à des chantiers «sans surprises évitables», par un repérage de plus en plus précis de l’occupation des sous-sols par les réseaux préexistants.

 

Rendez-vous à Lyon pour ce programme dense sur des sujets essentiels.