17 Janv. 2013
Saint-Aubin-de-Terregatte, France
Image manquante

JST : Baignade, conchyliculture & pêche à pied des bivalves : Quoi de neuf du côté des « profils » ?

This entry in not available in your language

Présentation

6 ans après la publication de la nouvelle directive « baignade », le 1er exercice d’élaboration des « profils » de vulnérabilité des plages aux pollutions microbiologiques touche à sa fin.

 

L’heure est donc venue pour un retour d’expérience des études réalisées sur notre littoral et des mesures préventives et de « gestion active » associées.

 

L’Agence de l’eau a promu cette démarche de « profils » permettant de prioriser au mieux les outils préventifs, publié un guide d’élaboration et soutenu financièrement ces études.

 

Les ARS normandes ont apporté aux collectivités et bureaux d’études leurs compétences techniques, connaissances du terrain et historiques d’analyses pour ces approches qu’elles sont chargées de valider sur chaque site.

 

L’ASTEE Normandie souhaitait faire de ce sujet, d’autant plus d’actualité que le réexamen de ces profils devrait intervenir dans les 3 ans à venir, l’objet d’une de ses journées techniques.

 

Le thème a été élargi aux zones conchylicoles et de pêche à pied de bivalves, encore plus sensibles aux contaminations microbiologiques vu leur pouvoir concentrateur, et pour lesquelles le règlement européen de 2004 demande le même type de démarche. Ceci afin de classer objectivement et protéger au mieux ces zones d’un grand intérêt sanitaire et économiques pour nos régions.