05 Avr. 2011
Paris, France

JST : Eau – Assainissement et développement durable : Du discours à l’action

This entry in not available in your language

Présentation

Depuis plus de vingt ans, les rapports du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ont mis en évidence la relation entre les activités humaine et l’augmentation de concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Et les modèles démontrent l’impact de ces gaz à effet de serre sur le changement climatique.

Aujourd’hui, la précision des modèles permet d’avoir des tendances au niveau régional et d’aller au-delà du paramètre de température. Les couplages avec les modèles hydrologiques permettent de dessiner des tendances, encore imprécises, mais qui peuvent aider à la prise de décision. En effet, en France, il semblerait qu’il y aurait à terme notamment un accroissement des sécheresses et plus d’épisodes pluvieux intenses. Ceci devrait se traduire par des tensions sur la ressource avec des étiages plus sévère, des nappes plus basses, mais aussi des inondations et des crues plus fréquentes.

Le changement climatique n’est pourtant qu’un aspect pour comprendre les enjeux du développement durable qui concerne plus largement les aspects sociétaux et économiques ainsi que la gouvernance. C’est ainsi que la conception et la gestion des activités des services d’eau et d’assainissement tant en termes de réalisation que d’exploitation doivent aller vers plus de sobriété en matières premières, répondre aux attentes des citoyens tant en matière de protection de l’environnement que d’acceptabilité sociale et économique.

Les services d’eau et d’assainissement sont des métiers de l’environnement, qui cependant génèrent des impacts environnementaux. Il s’agit donc d’être exemplaire et citoyens en inscrivant d’un bout à l’autre les activités dans une perspective de développement durable. Pour assurer leur durabilité, les services d’eau et d’assainissement sont donc confrontés à de nouveaux défis. Des outils d’analyses spécifiques ou adaptés de méthodes plus globales sont de plus en plus utilisés et se traduisent par des actions sur le terrain.

 

La journée technique « Eau – assainissement et développement durable : du discours à l’action » essayera dans un premier temps de décrire les nombreuses méthodes qui sont à la disposition des services environnementaux : analyse du cycle de vie, empreinte écologique, bilan carbone…

Ce panorama permettra de dégager quelques points forts et quelques points d’attentions  nécessaires à la prise en compte des éléments du développement durable mis en œuvre de façon opérationnelle.

Dans un deuxième temps, les maîtres d’ouvrages et les prestataires confronteront leurs points de vue, tant sur la façon d’intégrer dans les cahiers des charges les éléments relatifs au développement durable, que dans la nature des réponses qui sont apportées.

 

Les acteurs de l’eau sont de plus en plus conscients de la nécessité d’une traduction opérationnelle des méthodes pour rendre durable les services d’eau et d’assainissement. Cette journée permettra d’en donner un éclairage et contribuera à la réflexion.

 

Public

Plus d’une centaine de personnes sont attendus.

La journée s’adresse essentiellement aux ingénieurs du monde de l’eau et de l’assainissement, à la fois de la sphère publique, de l’Etat ou des collectivités territoriales et de la sphère privée. Les élus en charge de ces questions, de même que les acteurs du monde associatif environnemental sont fortement concernés par ce sujet.