05-06 Oct. 2011
Bordeaux, France

Les outils de la gouvernance locale des services d’eau et d’assainissement

This entry in not available in your language

Présentation

L’actualité de l’ASTEE est particulièrement dense, en particulier par sa contribution active à la préparation du 6ème forum mondial de l’eau qui se tiendra du 12 au 17 mars 2012 à Marseille, mais aussi dans l’activité de ses très nombreux groupes de travail et dans les sections régionales.

 

Cela nous a conduits, exceptionnellement cette année, à compléter notre congrès de Manosque par une conférence technique à Bordeaux qui nous permet d’approfondir, dans une manifestation d’ampleur internationale, certains de ces grands sujets, et en particulier celui de la performance des services publics de l’eau et de l’environnement, en partenariat avec l’International Water Association (IWA) et l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).

 

En effet, l’ASTEE est chargée d’animer la préparation du forum sur ce thème crucial. Au-delà des bonnes paroles, voire même des investissements les plus ambitieux, seul l’effort de la gestion, de la maintenance et du renouvellement du patrimoine, de l’efficacité, de l’écoute des consommateurs et des citoyens permettent d’assurer un service pérenne au meilleur coût, le plus respectueux de l’environnement et une répartition la plus équitable de la dépense.

 

Les expériences françaises dans ce domaine sont remarquables, dans des systèmes de gouvernance et d’échelles d’organisation des services très divers. En distinguant bien les rôles des autorités organisatrices que sont les collectivités locales, de celui des opérateurs du service public, que ceux-ci soient publics ou privés, en établissant des systèmes d’indicateurs adéquats pour organiser ce suivi de ces performances, en constituant des observatoires nationaux assurant la possibilité de comparer et d’apprendre, en renforçant la recherche par les pôles de compétitivité dans notre secteur, en stimulant les capacités d’innovation et en améliorant les compétences des collectivités par notamment ces échanges, en analysant mutualisations et éventuelles recompositions de l’organisation des compétences territoriales, un puissant mouvement de progrès est en marche, dont nous souhaitons débattre à Bordeaux.

 

Pierre-Alain ROCHE, président de l’ASTEE