18-19 Nov. 2015
Paris, France

L’hydrodynamique et la simulation appliquées au transport fluvial et aux accès portuaires

This entry in not available in your language

Présentation

La conférence co-organisée par la SHF et l’AIPCN (section française) les 18 et 19 novembre 2015 à Paris sera l’occasion de dresser un état de l’art sur les outils de simulation numériques et physiques pour la navigation fluviale ou portuaire en lien avec le Groupe de Travail MARCOM 171 de l’AIPCN intitulé Ship Handling Simulation Dedicated to Channel and Harbour Design.

Dans le domaine portuaire, l’augmentation des tailles des navires depuis trois décennies oblige à optimiser les manœuvres dans les bassins. Dans le domaine fluvial, on cherche également à optimiser le potentiel de l’infrastructure des voies navigables existante. Il est de plus envisagé de former plus largement les navigants sur les nouveaux simulateurs fluviaux. C’est dans ce contexte que les outils de simulation prennent de plus en plus d’importance.

En lien avec ce groupe de travail MARCOM 171, les outils de simulation étudient les domaines suivants de la navigation : la manoeuvrabilité des navires et bateaux, le facteur humain, les efforts hydrodynamiques sur les navires et bateaux avec notamment la résistance à l’avancement en mer ou en eaux confinées, le surenfoncement dynamique, le batillage et les conséquences sur les berges et les fonds navigables.

Une attention particulière sera portée aux données environnementales nécessaires aux simulations comme les courants, le vent, la houle et la bathymétrie, à des manœuvres spécifiques ou bien à la simulation de nouveaux navires et bateaux. On peut citer par exemple les manœuvres de pousseurs, la tenue à la houle des unités fluviales pour des courts trajets en baie ou en estuaire, le trématage, les entrées et sorties d’écluse.

Les applications de ces outils couvriront l’architecture navale, les aménagements portuaires et fluviaux, la réglementation en particulier sur la vitesse mais aussi la formation sur des simulateurs 3D réalistes avec des comportements validés et une instrumentation avancée. Des analyses de la sécurité à partir d’une analyse statistique des trajectoires sur simulateur où à partir de données AIS pourront aussi être présentées. De même les études pour une navigation plus économe (étude la consommation des unités fluviales et développement d’un éco-pilote ; étude de l’impact du bullage sur la résistance à l’avancement ; …) seront acceptées.

Pourront être abordés des sujets connexes comme les interactions sédiments – bateaux par exemple sur la navigation sur fonds vaseux, l’interaction entre navigation et les autres fonctions de la voie d’eau comme la gestion de l’eau et la production d’énergie, l’utilisation nouvelle des Systèmes d’Information Fluviale pour la sécurité et la compétitivité de la navigation.

 

Dates importantes:

–        Réception de résumés : 26 janvier 2015

–        L’envoi de full papers sera demandé: mi-mai 2015

 

Plus d’informations