ASTEE 2020

Notre vision pour l’ASTEE en 2020

 

L’ASTEE n’existe que par et pour ses membres. Notre association se doit de continuer de satisfaire l’ensemble de leurs attentes, qu’ils soient utilisateurs de ses services, qu’ils contribuent à sa production ou qu’ils soient actifs dans sa gouvernance. A tous les niveaux, les écouter et les impliquer est la seule façon de garantir l’utilité de ses travaux et d’en permettre la réalisation.

 

Téléchargez :

 

1 – L’ASTEE « est » ses membres

 

L’ASTEE facilite également une meilleure connaissance et compréhension des organisations et des territoires de chacun, et la prise en compte de celles-ci dans les projets. Etre membre de l’ASTEE c’est à la fois pour soi-même et pour sa structure, pouvoir mieux inscrire ses actions dans leur contexte par le partage des retours d’expérience sur la mise en oeuvre des politiques publiques et de la réglementation. Par la puissance de ses constructions collectives, l’ASTEE contribue d’une part à accompagner la mise en oeuvre de politiques publiques dans leurs déclinaisons techniques comme dans le cas de la mise en œuvre de la loi NOTRe et d’autre part participe également à l’évolution des réglementations à travers des recommandations aux pouvoirs publics.

 

 

2 – Contributions bénévoles et recettes financières : un effet levier rendu possible par une équipe efficiente

 

Les contributions bénévoles et les recettes financières constituent les deux piliers complémentaires de l’association. Rien ne pourrait exister sans l’intense implication de ses membres dans les productions de l’ASTEE qu’elles soient guides, recommandations, outils, observatoires, échanges, témoignages, propositions… Cet apport précieux de temps en réunions, en rédaction, en animation de journées techniques, permet seul de construire et valoriser l’oeuvre commune. Cette solidarité professionnelle est le socle de notre association. L’évaluation économique de ces contributions bénévoles est largement supérieure au budget stricto sensu. L’ASTEE a su ancrer durablement des partenariats en mode projet avec les autorités institutionnelles françaises (ministères, établissements publics, agences…). Les manifestations ou les productions qui en découlent connaissent un succès constant qui les rend attractives pour nos sponsors et pour les financeurs publics. Pour chacun de ceux qui financent l’ASTEE, simples membres, simples abonnés de TSM, congressistes, partenaires publics ou privés de nos projets ou de nos manifestations, cet impressionnant et unique effet de levier constitue un atout à cultiver. Figurer parmi les auteurs d’une production de l’ASTEE valorise également de façon très visible l’image des structures qui acceptent de libérer du temps de leurs collaborateurs. Enfin une gestion saine et rigoureuse de ses budgets et de ses réserves financières lui permet de pérenniser son action, en s’adaptant aux nouveaux enjeux des services publics de l’eau et des déchets, des transitions écologique, énergétique, numérique afin de répondre de façon toujours plus efficiente aux attentes de ses membres.

 

3 – Un puissant réseau, croisant métiers et territoires

 

L’ASTEE repose sur un réseau à la fois territorial (régional, national, international) et « métiers » (commissions techniques). Elle contribue à enrichir la connaissance et favorise le porté à connaissance des projets exemplaires ou d’intérêt pour l’amélioration des services publics locaux de l’environnement (grand cycle de l’eau et déchets), ainsi que de l’aménagement et la gestion durable des territoires urbains et ruraux, dans toutes leurs composantes « métiers », y compris le changement climatique, les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) ou les relations avec les usagers. Ceci concerne non seulement la recherche et les nouvelles technologies mais aussi les problématiques de mise en œuvre, comme la gestion ou la communication. Son action se doit de rester fidèle à ses valeurs fondamentales que sont le respect de la diversité qui la compose et la recherche de consensus. Elle veille à la juste représentativité de l’ensemble des parties prenantes et garantit leur faculté d’expression au sein de sa gouvernance, ses commissions techniques ou comités, ses sections territoriales et ses groupes de travail.
Chaque niveau a son mode d’actions privilégié : le réseautage, l’échange autour d’expériences ou de projets de référence pour les territoires ; la co-production, les recommandations, la veille réglementaire et technologique au niveau national ; la veille au niveau Européen et International et la facilitation de l’accès des acteurs français aux expériences européennes et internationales, contribuant également ainsi à faire connaître les savoir-faire français. Dans ses actions, l’ASTEE veille à ce que ses travaux s’enrichissent des productions, réflexions ou échanges initiés au sein de toutes ses instances, qu’ils soient entrepris dans les commissions, comités, groupes de travail ou à travers les sections. Les commissions mettent à disposition leurs travaux et contribuent aux échanges initiés par les sections sur l’ensemble du territoire national. Les sections participent à la valorisation des travaux de portée nationale, enrichissent ces travaux de retours d’expérience issus de leurs territoires et contribuent à identifier des besoins opérationnels. Ainsi chaque échelle d’actions invite et s’invite chez les autres, se nourrit et s’enrichit des autres. Tous se retrouvent pour échanger au congrès annuel de l’ASTEE.

 

4 – Résolument moderne et attractive pour les jeunes professionnels

 

L’ASTEE déploie des outils modernes et dématérialisés pour faciliter son fonctionnement en réseau, pour favoriser les échanges, pour permettre la co-production. Elle apporte des supports adaptés aux différents besoins de sensibilisation, de diffusion, de valorisation de nos travaux. Elle favorise les mises en relation entre membres et a su créer une porte d’entrée simplifiée vers la richesse des contenus et des collaborations proposées. L’ASTEE attire les jeunes professionnels, et les aide à progressivement s’y investir. Elle peut constituer un tremplin favorisant les évolutions professionnelles.

 

5 – Acteur de référence, l’ASTEE inscrit son action en complémentarité des autres réseaux

 

L’ASTEE est une voix reconnue dans ses domaines de compétence. L’ASTEE est également un partenaire actif et respectueux d’autres associations, complémentaires, plus généralistes ou couvrant des domaines connexes, en particulier d’associations professionnelles. Elle propose ou participe à des actions communes lui permettant quand c’est opportun d’associer plus largement dans la production de ses travaux, de renforcer la légitimité de ses productions et de les valoriser plus largement.

 

6 – Vigie pour les professionnels français et voix scientifique et technique française à l’international

 

L’ASTEE veille à coordonner l’action des professionnels français à l’international et en Europe. L’ASTEE interprète les enjeux des initiatives internationales et en suscitant des compléments aux actions des divers acteurs français. Spécifiquement, par son action, l’ASTEE accompagne la mise en oeuvre opérationnelle des Objectifs de Développement Durable (ODD) sur l’ensemble du territoire français pour les cibles concernant les domaines de l’eau et des déchets.

 

7 – L’ASTEE édite TSM, la revue technique de référence des professionnels de l’eau et des déchets

 

TSM est une revue plébiscitée par ses lecteurs. Elle est attractive pour les auteurs. Les activités de l’ASTEE enrichissent la revue et la revue participe à la diffusion des travaux de l’ASTEE sous toutes leurs formes. La revue est connue et reconnue parmi les membres de l’ASTEE. En 2020 TSM s’est renouvelée. La revue a su séduire un lectorat plus important au sein des membres de l’ASTEE. Elle a adapté son mode de diffusion à l’attente de ses lecteurs. Elle a pérennisé son modèle économique en le faisant évoluer.

This entry in not available in your language