Clustering de graphe pour la segmentation spatiale d’un grand réseau de distribution d’eau potable

Structure

Veolia Eau d\’Ile de France

Localisation

Le Vermont, 28 Boulevard de Pesaro – 92751 Nanterre

Contrat

Stage de 6 mois avec convention

Mission(s)

Contexte et Problématique

Les réseaux de distribution d’eau potable sont des systèmes complexes dont il est nécessaire d’assurer l’approvisionnement et la surveillance face à des risques sanitaires. Veolia Eau d’île de France a conçu pour le SEDIF (Syndicat des Eaux d’Ile-de-France), un centre de pilotage intégré qui permet de réaliser cette surveillance et de superviser le plus grand service d’eau en France. Le stage propose de partitionner le graphe du réseau de distribution en différentes parties de qualité d’eau similaire à partir de traçages hydrauliques. Ces traçages permettent de suivre la propagation de l’eau depuis différentes sources et ainsi de distinguer des sous-graphes avec différentes influences. Ce travail de recherche s’inscrit dans le cadre d’une méthodologie de mathématiques appliquées pour la détection de contaminations en réseau.

Objectifs du stage

L’objectif de ce stage est de poursuivre les travaux initiés par Veolia Eau d’Ile de France pour le suivi de la qualité dans le système de distribution. La première étape était d’identifier des périodes opérationnelles représentatives du fonctionnement de ce système de distribution [1]. Des simulations de contamination ont été tracées sur la base de ces périodes opérationnelles. La plupart des méthodes de clustering de graphes ou de détection de communautés réalisent une analyse topologique du graphe sans utiliser les attributs des nœuds ou arrêtes. Dans ce stage, un clustering sera étudié à partir des séries temporelles de propagation d’eau en chacun des nœuds du graphe. Enfin, la véracité du partitionnement identifié pourra être évaluée à partir de données réelles.
Une revue de littérature des méthodes de clustering de graphes sera établie tout au long du stage.

Profil recherché

L’étudiant•e devra avoir de solides bases en statistiques et informatique ainsi qu’une bonne connaissance en langages de calcul numérique tels que Matlab/R/Python. Un intérêt et des connaissances en modélisation hydraulique serait un plus.

Salaire

1000€

Inscrivez-vous à notre newsletter
S’inscrire
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux