TSM 10 de 2015

Parmi nos dossiers, deux études sur le suivi des polluants émergents, d’un côté avec l’analyse de l’effet perturbateur endocrinien induit par des molécules chimiques issues du développement industriel et urbain, dont certaines ont des effets négatives dans les organismes vivants. D’un autre côté, on explore les avantages de la mesure biologique des polluants issus des stations d’épuration, par le biais de biomarqueurs dont la fluorescence de larves de poissons ou d’amphibiens. Ensuite on s’intéresse aux résidus médicamenteux issus des rejets hospitaliers, avec une étude menée au CHU de Poitiers qui établit les concentrations d’une vingtaine de molécules. Pour finir, un tour d’horizon sur la nouvelle politique de l’eau de Bordeaux Métropole.

This entry in not available in your language
Image manquante