Rejoignez nos nouveaux groupes de travail !

Ouverture intempestive des bouches d’incendie : la commission Eau potable souhaite créer un groupe de travail sur ce phénomène et l’ouvrir à plusieurs champs professionnels (urbanistes, SDIS, représentants de l’ordre public, etc.). L’un des objectifs sera de présenter des retours d’expérience de collectivités et de distributeurs d’eau potable concernés. Plus d’informations auprès d’Adeline Clifford (adeline.clifford@astee.org).

 

Standards SIG : les commissions scientifiques et techniques eau potable et assainissement de l’ASTEE ont souhaité créer un groupe de travail transversal sur  les standards SIG. Ce projet, proposé initialement par la FP2E, consisterait à définir des modèles de données eau et assainissement adaptés aux zones urbaines et répondant à minima aux besoins, et d’élaborer des représentations cartographiques communes à utiliser en cas de travaux sur des réseaux tiers à proximité. Une note explicative présentant le contexte et les objectifs du groupe de travail est disponible ici. Plus d’informations auprès d’Adeline Clifford (adeline.clifford@astee.org).

 

Water safety plans (PGSSE) : la directive 2015/1787 modifie la directive 98/83 relative aux Eaux Destinées à la Consommation Humaine (EDCH) en son annexe II relative au programme de contrôles, et en son annexe III relative aux méthodes d’analyses. Cette directive introduit également les Plans de Gestion de la Sécurité Sanitaire des Eaux (PGSSE) (Water Safety Plans), dont la mise en œuvre reste pour l’instant optionnelle. La commission scientifique et technique eau potable de l’ASTEE a souhaité créer un groupe de travail sur les PGSSE. L’objectif de ce groupe est de rédiger un document de cadre méthodologique, référençant les différents outils relatifs aux PGSSE, et illustré d’exemples et de retours d’expérience. Ce groupe débutera son travail à l’automne 2017, afin de s’inscrire dans la continuité du travail réalisé actuellement par la Direction Général de la Santé (DGS) sur ce sujet. Plus d’informations auprès d’Adeline Clifford (adeline.clifford@astee.org).

 

Déchets de chantier des artisans : la commission Déchets et propreté a souhaité enrichir le recensement des freins et leviers au développement des filières de collecte et de traitement à travers les témoignages de différents acteurs. Dans ce cadre, une journée de réflexion s’est déroulée en mars 2017. La synthèse et les recommandations associées ont fait l’objet d’une publication. Les freins au développement des filières de collecte et de traitement des déchets des artisans peuvent être multiples, liés aux financements, aux aspects juridiques, aux compétences ou aux contraintes techniques ou logistiques. A l’issue de cette première réflexion, un groupe de travail est mis en place dont l’objectif est la co-production et la diffusion d’outils de sensibilisation de l’ensemble de la chaîne d’acteurs, d’outils permettant de diffuser les pratiques exemplaires et d’outils d’aide à l’émergence de filières.Plus d’informations auprès d’Antoine Sourdril (antoine.sourdril@astee.org).