Responsable adjoint du service Modélisation Opérationnelle

Structure
SIAAP – Direction Innovation

Localisation
Colombes – 92700

Contrat
Poste permanent
Mission(s)

La Direction de l’Innovation (DI) assure le maintien d’une activité de recherche appliquée en phase avec les enjeux industriels et environnementaux actuels et à venir du SIAAP. L’objectif est de maintenir l’adéquation entre l’activité d’innovation et les besoins du SIAAP, en termes de gestion du patrimoine industriel, de maitrise et d’optimisation de l’exploitation du système d’assainissement et de préparation des évolutions techniques et réglementaires. Dans ce contexte, la DI assure une double mission : (1) Coordination de la programmation scientifique du SIAAP et (2) Apport d’une expertise sur un périmètre allant de l’exploitation des systèmes de transport et traitement à l’impact environnemental des activités du SIAAP.

Le service Modélisation Opérationnelle est en charge du développement et de l’application des outils mathématiques experts.
Ses missions principales sont :
(1) Développer les outils mathématiques experts (modèles milieu naturel et usines, traitement données) nécessaires pour répondre aux problématiques SIAAP ; notamment à travers le développement de deux plateformes techniques : modélisation-régulation et traitement mathématique ;
(2) Appliquer les outils experts dans le cadre d’études ou d’assistances opérationnelles ;
(3) Assurer la construction d’outils mathématiques innovants, via la participation aux programmes de recherche.

Le responsable adjoint du service Modélisation Opérationnelle assiste le responsable de service pour décliner les orientations définies par la direction.

Le responsable adjoint assiste le responsable de service pour garantir :
– La qualité scientifique et technique des études et projets menés dans le service.
– Le maintien du niveau d’expertise et de compétence dans les équipes pour les périmètres techniques couverts par le service.
– L’utilisation, la valorisation et la capitalisation des savoir-faire et des connaissances scientifiques et techniques du service et en particulier de la robustesse des simulations réalisées dans le service.
– La déclinaison de la politique HQSE définie par la direction.

A ce titre, il sera spécifiquement en charge de :
– L’application des outils mathématiques opérationnels dans le cadre des études et expertises techniques de la direction (modèles STEP et rivière).
– Simulation de la qualité rivière (Prose, SimSeine)
– Simulation du fonctionnement des procédés de traitement et des filières (SimBio, SimDec, SimSTEP, etc.).
– Traitement statistique de données environnementales (filtration, qualification, etc.).

Il participera à :

– la réalisation des projets / études techniques (définition et le suivi des tâches, gestion des relations avec les différents intervenants techniques internes ou externes, rédaction des documents techniques (notes, rapports, articles de synthèse techniques de niveau national et international).

– au portage et le suivi de la programmation scientifique de la direction, pour les périmètres scientifiques couverts par le service.

En l’absence du responsable de service, il assurera :
– l’encadrement des ressources humaines du service.
– l’engagement et le suivi comptable des dépenses liées à son service.
– le respect des règles de sécurité en vigueur.

Relations transverses :
– internes avec l’ensemble des directions techniques opérationnelles et fonctionnelles du SIAAP et plus particulièrement les usines, la DSAR, la DT et la DLE.
– externes avec les centres de recherche nationaux.

Strate encadrement : oui
Travail en horaires variables
Profil recherché

Compétences attendues

Management :
Capacité à fédérer les équipes autour des orientations de la direction
Capacité à décliner les orientations de la direction dans le service
Capacité à piloter le travail scientifique et expérimental des équipes
Aptitude à mettre en œuvre les activités transverses collaboratives selon les orientations et arbitrages de la direction

Savoir :
Bonne connaissance du fonctionnement de l’administration territoriale (CGCT, CMP)
Forte culture technique et scientifique : sciences et techniques de l’environnement, procédés épuration (eaux / boues / gaz), connaissances solides en chimie, physique et biologie appliqués au traitement des eaux, chimie analytique.

Connaissance experte dans les domaines couverts par le service :
Maîtrise de la modélisation mathématique appliquée aux compartiments réseau d’assainissement – station d’épuration – rivière
Maîtrise des outils statistiques dédiés à la gestion et au traitement des bases de données environnementales
Bonne connaissance de la bio-géo-chimie de l’environnement
Notions en métrologie appliquée aux matrices de l’assainissement et de l’environnement (solide, liquide, gaz)
Notions en génie des procédés

Savoir-faire :
Capacité à piloter les projets scientifiques et techniques du service
Capacité à capitaliser les connaissances et savoir-faire issus des activités scientifiques et techniques
Fortes aptitudes à la communication technique
Fortes aptitudes rédactionnelles
Grande capacité à inscrire son activité dans les projets collectifs, et à adapter le niveau technique à l’exigence requise par les projets, de l’étude technique au projet scientifique

Savoir-être :
Sens des responsabilités.
Rigueur scientifique et technique.
Forte faculté d’adaptation et d’apprentissage.
Capacité d’analyse et sens critique
Qualité d’écoute et esprit de synthèse
Expérience souhaitée

Formation initiale universitaire en sciences et techniques de l’environnement (3ème cycle – Doctorat) ou grandes écoles techniques

Une expérience significative (5-10 ans) dans le domaine de la modélisation mathématique appliquée à l’assainissement et l’environnement est fortement souhaitée.

Salaire
nc

Inscrivez-vous à notre newsletter
S’inscrire
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux