Stage ASTEE « Mise en place d’un portail géographique sur les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales »

L’ASTEE – www.astee.org

L’Astee (Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement), association reconnue d’utilité publique créée en 1905, rassemble près de 4000 experts, scientifiques et praticiens du public et du privé intervenant dans les services publics locaux de l’environnement (eau potable, assainissement, déchets et propreté, gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques, réseaux urbains de toutes natures, etc.).
L’association a vocation à produire et diffuser une information scientifique et technique de référence dans le champ des services publics locaux de l’environnement. Elle édite une revue mensuelle Techniques Sciences Méthodes (TSM) et des ouvrages de référence dans le domaine. Elle organise 15 à 20 manifestations par an (journées régionales, congrès, conférences internationales). Carrefour français des échanges scientifiques et techniques sur le sujet des services publics locaux de l’environnement, elle est implantée sur le territoire national au travers de ses 5 commissions scientifiques et techniques et de ses 13 sections territoriales, facilitant ainsi la diffusion de la connaissance technique et le recueil des attentes des territoires.

Cadre du stage
Les problématiques relatives à la gestion alternative des eaux pluviales répondent à plusieurs enjeux en milieu urbain : réduire le risque inondation, réguler les volumes d’eau à traiter, retenir la pollution contenue dans les eaux de ruissellement, augmenter les zones de biodiversité en ville ou encore limiter les îlots de chaleur. Ces techniques dites « alternatives » sont de plus en plus mises en œuvre dans les aménagements urbains ou liées aux infrastructures, mais des freins sont encore présents chez les maîtres d’ouvrage pour qu’elles soient diffusées de façon plus large.
L’Astee propose un stage de 4 à 6 mois pour accompagner les réflexions de son groupe de travail « Hydrologie Urbaine », coanimé avec la Société Hydrotechnique de France (SHF). Ce groupe, qui comprend plus d’une quarantaine de membres, rassemble les acteurs français du domaine autour des thématiques liées à la gestion des eaux pluviales et au développement des techniques alternatives.
Au sein du groupe de travail commun Astee-SHF un consensus s’est dégagé pour la mise en place d’un observatoire des opérations d’aménagement basées sur des techniques alternatives prenant la forme d’un portail géographique visant :
• la facilitation de l’accès à l’information : localisation géographique, description des opérations et des ouvrages au sein de l’opération ;
• la promotion des techniques alternatives ;
• la mutualisation de données sur les ouvrages ou les opérations ;
• la mise en lumière d’opérations exemplaires, mais également la preuve de la démocratisation de ces techniques.
En 2020, le groupe souhaite interagir avec les maîtres d’ouvrages producteurs de données et recenser des projets en vue d’alimenter cette future plateforme, à travers un stage qui permettra d’accompagner le groupe dans ce travail.

Contenu du stage
– La première phase du travail consistera à s’approprier les portails géographiques existant dans ce domaine, en France et en Europe, à partir du benchmark déjà réalisé par le groupe de travail.
– Ensuite, le stagiaire devra développer la méthodologie permettant d’initier le recensement des opérations pour alimenter le portail. Cette méthodologie devrait comporter une analyse du canevas de la fiche type utilisée pour le recensement des opérations, et un test auprès des collectivités impliquées dans le groupe de travail.
– La mise en œuvre du recensement sera ensuite menée, d’une part en contactant les maîtres d’ouvrage souhaitant participer à l’alimentation du portail, et d’autre part en formalisant le volet technique de ce recensement au sein de la plateforme web utilisée pour héberger le portail.

Organisation et déroulement du stage
Le stagiaire participera de façon active à l’animation du groupe de travail de l’Astee/SHF « Hydrologie urbaine » pour le volet consacré à cet observatoire. Il aura en charge le partage régulier d’informations auprès des membres du groupe de travail, notamment vis-à-vis des démarches engagées, résultats obtenus, recherches d’informations, interrogations… Avec le responsable du groupe de travail (Fabrice Rodriguez) et la chargée de mission concernée de l’Astee (Bélaïs Nytete-Diebe), il sera associé à l’organisation des réunions du groupe de travail (ordre du jour, présentation, compte rendu) ainsi qu’aux réunions intermédiaires consacrées à ce sujet spécifique. Lors de ces réunions, l’avancement des réflexions engagées dans le cadre de ce stage sera soumis à discussion. Les membres du groupe de travail pourront à cette occasion émettre des avis sur l’orientation des travaux du stagiaire.

Profil recherché stage
Compétences :

– Connaissances générales dans les sciences environnementales, et en particulier en hydrologie urbaine
– Connaissances en géographie (SIG, bases de données)

Savoir-être :
– Appétence pour l’analyse de données chiffrées et d’éléments bibliographiques,
– Capacité d’organisation, capacité d’adaptation,
– Aisance rédactionnelle et esprit de synthèse,
– De nature entreprenante,
– Proactivité, sérieux et rigueur.

Formation
Profil BAC +4 et +5 – Grandes écoles ou master

Modalités
Durée : 4 à 6 mois

Lieu : Université Gustave Eiffel, Campus de Nantes-Bouguenais

Démarrage souhaité pour mars ou avril 2020
Rémunération : 3,9 €/h sur une base de 35 h par semaine

Contacts
CV + LM à présenter avant le lundi 2 mars 2020 avec pour référence « stage Hydrologie
Urbaine ». Les entretiens se dérouleront le mardi 10 mars après-midi et le vendredi 13 mars 2020.

Inscrivez-vous à notre newsletter
S’inscrire
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux