Retour sur la 17ème conférence internationale sur le contrôle de la pollution de l’eau par des systèmes de zones humides – ICWS 2022

Publié le 24 novembre 2022

L’INRAE et l’INSA de Lyon ont organisé en collaboration avec l’Université d’Aarhus la 17ème conférence internationale sur le contrôle de la pollution de l’eau par des systèmes de zones humides (ICWS 2022, 17th International Conference on Wetland Systems for Water Pollution Control) qui s’est tenue du 6 au 10 novembre 2022 à Lyon (France). Cette conférence normalement biannuelle fait partie de la série de conférences du groupe de spécialistes de la prestigieuse International Water Association (IWA). Après l’Australie, la Chine, la Pologne et l’Espagne pour les quatre dernières éditions, cette organisation française était particulièrement attendue car elle était la première depuis 2018 en raison de la pandémie de COVID qui a conduit à l’annulation de l’édition 2020. Le congrès s’est déroulé à l’Embarcadère en bord de Saône dans le centre-ville de Lyon. 234 participants (chercheurs, bureaux d’étude, industriels, collectivités) de 43 nationalités différentes se sont réunis pour échanger et partager leurs connaissances et leurs visions sur le développement scientifique et la mise en œuvre pratique de ce type d’installations.

Dans le contexte actuel les solutions basées sur la nature sont de plus en plus retenues pour leur efficacité à améliorer la qualité de l’eau, mais aussi pour l’ensemble des co-bénéfices et services écosystémiques qu’elles apportent. Avec une audience encore plus élargie que dans les précédentes éditions, de nombreux thèmes autour des problématiques de l’eau ont été abordés. Plus notamment la place des solutions fondées sur la nature (filtres plantés de roseaux, toitures végétalisées, murs végétalisés, bassins d’infiltrations, etc) pour la gestion des eaux urbaines à travers la gestion des flux d’eau et des pollutions a constitué un axe fort de la conférence. La compréhension des processus biologiques et chimiques, l’intensification des systèmes pour l’amélioration des performances et l’élimination des contaminants organiques au regard des nouveaux enjeux ont notamment été l’objet de plusieurs sessions et constituent des points d’intérêt important pour l’ensemble de la communauté. Appréhender le rôle du traitement des eaux par zone humide pour répondre aux enjeux de changement de climatique et d’économie circulaire sont deux enjeux de demain largement débattus mais qui constituent des axes forts d’avenir pour le développement des filières de type solutions fondées sur la nature.

Trois visites techniques ont permis aux conférenciers de découvrir certaines des installations locales ou régionales dans le domaine. L’INSA de Lyon était partie prenante par la visite de ses installations de gestion des eaux pluviales du campus de la Doua, à savoir la découverte de l’éco-campus et des toitures végétalisées. Les deux autres visites ont permis aux participants de découvrir les installations locales des industriels locaux spécialistes de la thématique, à savoir SYNTEA et SCIRPE. Cette conférence centrée sur le domaine de l’eau a permis par ailleurs de mettre en avant les travaux de l’Observatoire de Terrain en Hydrologie Urbaine (OTHU) et l’approche innovante de la Métropole du Grand Lyon dans la gestion des eaux urbaines.

 

Le diner de gala s’est déroulé au Musée des Confluences et de l’avis de tous les participants, l’ensemble de cette conférence organisée en un temps record a été une grande réussite. La co-organisation de ce congrès majeur par l’équipe REVERSAAL de l’INRAE de Lyon et le laboratoire DEEP de l’INSA de Lyon a constitué par ailleurs une action structurante du pôle commun de recherche en ingénierie environnementale RESEED (RESsourcEs Eaux & Déchets) créé en 2019 par les deux unités et concrétise ainsi la synergie et le travail commun développés au cours des années par les chercheurs des deux institutions.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter
S’inscrire
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux